Tu vas retrouver les copains mon Loulou dès lundi ?

Ben oui Mamie. Louis, Gauthier et puis Kéliana .

C’est ta copine Kéliana ? Non…. ( avec un grand sourire ) …….. c’est mon Amoureuze !!!

Des mots que j’adore dans la bouche de mon Loulou. C’est trop craquant.

Et puis tu sais Mamie, bientôt c’est son anniversaire !!!

Ha ha !!! Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde, quoi que ….. mes esgourdes commencent à jouer des leurs !!!! 😉

Tu as Vlad, tu aimerais offrir une poupée comme les fait Mamie, à Kéliana ?

Ah ouiiiiiiiiiiiiiii , c’est gentil Mamie …  et là , imaginez Mamie fendue d’un large sourire 😀

Ce que Loulou désire , tant que c’est dans ses possibilités , Mamie le réalise !!!

Vous trouverez le tuto de Zélie chez Lidia d’un Monde en crochet  sur Etsy mais aussi si vous êtes fan de crochet ou d’Amigurimi sur Facebook sur  ce groupe

image du groupe tuto

Voici donc mon bel oiseau, ma ballerine , ma Zelie, version Tchaikovsky , parce que Kéliana vaut bien une poupée unique, une poupée faite juste pour elle, parce que tous les enfants sont uniques.

IMGP0098

Zelie d’un Monde en crochet @ L’Atelier d’Au’

 

IMGP0097

Zelie d’un Monde en crochet @ L’Atelier d’Au’

 

IMGP0103

Zelie d’un Monde en crochet @ L’Atelier d’Au’

 

IMGP0102

Zelie d’un Monde en crochet @ L’Atelier d’Au’

 

IMGP0100

Zelie d’un Monde en crochet @ L’Atelier d’Au’

 

IMGP0104

Zelie d’un Monde en crochet @ L’Atelier d’Au’

J’ai rajouté un volant au modèle original et quelques plumes sur l’arrière du tutu que j’ai cousues et collées à la super glue pour l’esprit que je voulais donner à cette réalisation, marquée par ce ballet vu lors de mes 17 ans au Théätre du Kremlin …. à Moscou….. que c’est loin ……..

J’espère que çà tiendra dans le temps.

danseuse lac des cygnesIl me reste à confectionner un bel emballage et la donner à mon Lilou pour que cette poupette soit offerte d’ici quelques jours .

Que c’est bon de faire plaisir  !!!

Allez faut que je retourne à mes aiguilles, j’ai encore pas mal de boulot en cours …… Bisounettes mes belles