Il y a quelques jours, je suis tombée sur cette phrase de Pablo Picasso publiée dans le magazine Flow

Cela s’applique à 200% à ce que j’ai dû explorer de nouveau dans  la Kensington Dress de Hey June  en taille 8 ans . J’ai avancé à petits pas , d’autant que le jersey utilisé aurait mérité d’être plus épais, une maille aurait été l’idéal je crois. Et si vous avez des astuces pour travailler le jersey, je suis preneuse 😉

Donc, dans un premier temps, le travail du jersey avec des fronces, des rayures déstructurées^^ ( voyez où je veux en venir …….) avec des raccords haut/bas/manches …., mais avant le casse tête pour positionner mes pièces sur la table de coupe afin que tout s’emboîte, mais mon challenge est relevé 😀 , yes !!!

IMGP0051-002

IMGP0054-002

Ensuite pose de fausses poches ( elles aussi en jersey ). Bon là, j’ai triché, je n’ai posé que les rabats ( je vous fais un aveu, je n’avais pas assez de mes chutes ) et le gros du gros car jamais fait, une patte polo.

IMGP0048-002

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué 😀 .  La surjeteuse et la mac ont chauffé, mes méninges aussi ( tuto en anglais ^^)  , quelquefois usé du découd-vite ( et très précautionneusement car le jersey est très fluide ) , mais je suis heureuse de l’avoir terminée.

C’est un modèle qu’il faut voir porté, car sur cintre sa présentation est « minable » notamment les manches qui sont retroussées et tenues par des pattes n’ont ici aucune tenue sans les petits bras pour les mettre en valeur.

Manches

Manches

IMGP0057-002

 

jeune femme

 

Avec une jolie maille ou un jersey ayant plus de tenue, je retenterai bien le modèle , surtout qu’il peut être décliné en T-Shirt manches avec pattes ou manches ballon comme la robe d’ailleurs. Alors vous risquez bien d’en voir fleurir une autre version 😀

Bisounettes du dimanche soir