Une découverte, un coup de coeur, un coup de foudre !!!

Découverte de la fibre car je ne l’avais jamais tricotée à l’état naturel, sans mélange. Déroutante au toucher, mais si belle et lumineuse une fois travaillée

Coup de coeur pour la couleur et son rendu affichant une jolie brillance.

Coup de foudre pour un point que j’ai déjà utilisé ici sur le Top Aran dont j’avais mis le tuto à votre disposition .

L’histoire de ce gilet c’est un partage sur un réseau social, je suis tombée en amour devant le modèle comme disent nos cousins québécois mais je voulais vraiment le travailler dans la même fibre . J’ai cherché où je pouvais trouver ce fil 100% lin dans ce même coloris et j’ai découvert que c’est par la Droguerie qu’il est distribué. Nous avons la chance d’avoir ce magasin sur Toulouse et un matin …… ce lin d’origine France couleur Cachalot ( de nos jolies contrées du Nord ) est devenu mien.

Vous connaissez le principe des fils distribués par la Droguerie ? Ils se présentent en écheveaux ou bobines et on vous vend le poids désiré en confectionnant de très belles et généreuses pelotes au bobinoir

Afficher l'image d'origine

 

L’avantage c’est que vous n’avez pas à changer de pelote, vous tricotez d’un seul trait , pas de fils à rentrer . Ici il m’aura fallu environ 350 m de cette jolie fibre pour réaliser ce gilet d’été que je me suis permise de revisiter légèrement . Il est  tiré  du modèle d’Emma Ducher modèle déjà  revisité par elle même d’un modèle de la Droguerie « le gilet au point rivière ». Rendons à César ce qui appartient à César 😉

IMGP0033-001

Il est réalisé d’une seule pièce en commençant par le dos . J’en ai modifié l’encolure en réalisant une encolure arrondie à la place de l’encolure droite du modèle. Je suis grande , j’ai donc aussi modifié un peu les proportions et puis j’aime bien les gilets un peu longs ( 40cm au lieu des 28 indiqués, le modèle étant donné en taille unique j’ai préféré l’adapter à mon mètre 75 😀  ).

Le point est à faire en toute tranquillité car on peut très facilement se tromper et il n’est pas aisé à défaire pour rattraper ses bourdes.

IMGP0046

Nous sommes plusieurs de l’Atelier à s’être essayées à ce point et si je vous dis qu’il ne faut pas être distraites lors de sa réalisation c’est que plus d’une d’entre nous a dû défaire et recommencer car les erreurs se voient très vite. J’ai fait mes armes sur le Top Aran avec du coton , mais  le lin ne se travaille pas de la même façon puisque c’est une fibre au départ plus rustique, elle accroche un peu sur les aiguilles, obligeant avec ce point à être précautionneuse et donc à avancer plus lentement.

IMGP0005-001 IMGP0004-001

Pour une finition soignée des bordures de devant et de l’encolure j’ai réalisé un tour de mailles serrées et un tour de petits  arceaux à trois mailles en l’air, ma touche perso 😀  au crochet n°3, ainsi que 2 liens réalisés par deux tresses en lin, ornées de 2 jolies perles bleues .

IMGP0003-002 IMGP0002-002

IMGP0008-001 IMGP0010-001

Il y a une éternité que je n’avais pas tricoté pour moi et je dois avouer que  je suis en autosatisfaction car je suis heureuse de mon choix de fibre et du modèle. J’ai vraiment pris du plaisir à le réaliser pour un look ville ou un look champêtre chic, ce petit gilet Cachalot du nom de la couleur de son lin est parfait pour l’été, à glisser sur un top ou sur une petite robe dénudée.

IMGP0012-001

IMGP0013-001

 

J’ai repéré de très beaux alpagas et je crois que d’ici l’hiver vous devriez voir apparaître quelques ouvrages dans ces fils si doux et légers à porter, mais avant j’ai quelques autres projets d’été car oui moi aussi j’ai profité des soldes

IMGP0014-002 IMGP0017-002

Voilà, voilà quelques belles soirées en perspectives et for me toujours ……………….

A très bientôt pour de nouvelles causeries autour des chiffons ou des aiguilles , mais en attendant, bon 14 juillet à toutes et tous et beaux feux d’artifices si la pluie ne vient gâcher la fête

Feu-d-artifice-sur-fond-blanc-