Avec ces chaleurs qui sévissent depuis quelques semaines , il m’est parfois difficile d’approcher mon atelier situé sous les toits et ce même malgré un bon ventilateur.

Il m’est aussi difficile de tricoter ou crocheter , les matières collent à mes mains moites. Alors je me suis essayée à une autre activité, découverte grâce à Sylvie, ma mercière. Je pensais ne jamais pouvoir y arriver car le travail est tellement fin et demande une bonne vue, que je n’ai plus,  mais je me suis laissée tenter quand même et je peux vous dire que c’est reposant ( sauf pour les yeux ) et tellement agréable à faire que j’y ai pris un certain goût.

Il s’agit du tissage de perles. J’y vais doucement, ne faisant celà que lorsque je ne peux pas coudre et j’ai déjà réalisé quelques pièces  en brick stich. Je n’ai pas encore essayé le tissage peytote mais j’ai quand même réalisé de petits pendentifs à l’aiguille.

J’utilise des perles Toho Treasures 11/0 qui sont des perles calibrées au même titre que les perles Miyuki et un métier à tisser Beadalon, très facile de manipulation. Vous pouvez trouver ce type de matériel chez Perles & Co. Je vous laisse le lien de l’utilisation du métier à tisser , on ne sait jamais , si vous êtiez intéressées :


Le pendentif a été lui réalisé à l’aiguille selon le principe du brick stitch

 

J’ai réalisé plusieurs manchettes au métier

 

 

Puis sur la base du pendentif , une idée de bijou de sac en Brick Stitch  avec de véritables plumes de cygnes ramassées l’an dernier lors d’une balade autour d’un lac près de chez mes fistons , en pays gersois.

 

Une façon bien agréable de passer ses soirées, loin de la télé et des cris des fanas de foot .