Le Quadrille selon Wikipédia est une danse de salon   en vogue du début du xixe siècle à la Première Guerre mondiale.

Mais ici ce n’est pas à cette danse que nous faisons référence.

Il est l’heure de vous montrer mon interprétation   du Quadrille « dansé » par Véro de Sacôtin.  Non, Véro n’a pas dérogé à ses habitudes. Son nouveau modèle porte encore un nom de danse 😉 et il sort aujourd’hui.

J’ai à nouveau eu le plaisir de participer à ce test que je vais vous présenter.

C’est un modèle qui se décline comme la plupart de ses patrons : en 3 tailles.

  • Un Small à peine un peu plus grand que le Menuet :  largeur 25 cm, Hauteur 19cm, profondeur 8cm
  • un Médium :  largeur 30 cm, hauteur 25 cm , profondeur 9 cm
  • Un Large : largeur 35 cm, hauteur 27 cm, profondeur 10 cm

J’ai choisi la taille intermédiaire, la taille Médium,  pour avoir un sac de ville, la taille large s’apparentant plus à une taille cartable.

Le choix des tissus :

j’avais en stock depuis peu un coupon de simili Aligator argent pris à Laurence. Je suis partie sur cette utilisation pour mon Quadrille mais je dois dire que je le regrette un peu même si le résultat final visuellement est sympa. Ce simili accroche au pied, j’ai dû utiliser le pied Téflon additionné d’un peu d’huile de machine pour ne pas avoir de mauvaises surprises en cours de montage. Il y a beaucoup de surpiqûres et cela aurait été dommage de gâcher le simili. Grands points à 4.5 pour que mon pied glisse bien.

La réalisation est technique, de niveau avancé.

Deux poches à soufflet. Une à l’extérieur, une à l’intérieur compartimentée.

2 poches zippées, idem, une à l’intérieur, une au dos

Un rabat avec empiècement  et pose d’une attache cartable   et une  pose de pontets pour la poignée . Le rabat en coton a été imperméabilisé à l’odicoat et thermocollé au décovil light . La mousse résille a été apposée ensuite comme le préconise Véro.

Le sac se porte à main ou à l’épaule avec une bandoulière. Véro a pensé à tout 😉 surtout pour la version cartable.

 

 

L’intégralité est monté avec de la mousse sur résille, nouvelle matière au catalogue de La Mercerie des Créateurs

Je regrette de ne pas avoir thermocollé ce simili au G700  car je trouve le résultat un peu mou, je le saurai si je suis amenée à le retravailler.

Le fond du sac a bénéficié de la pose de pieds  afin d’éviter usure et salissures

J’ai réalisé les surpiqûres sur les coutures du devant pour une meilleure tenue du sac

Je crois que je vous ai présenté tous les éléments techniques de ce nouveau modèle qui demande attention, tranquillité d’exécution et rigueur. Il  vous faudra au moins une journée et demie de travail pour un premier.

Comme toujours avec Véro les explications sont claires et très enrichissantes. Je n’avais pas encore fait de poches à soufflet, posé de poignées à  pontet. C’est maintenant chose faite.   Chaque pièce du sac comporte un élément technique, c’est ce qui fait que c’est un sac qui demande de l’attention et de la précision. Il a été réalisé avec le kit offert aux testeuses par la Mercerie des Créateurs. Merci Laurence 😀  .

Ce kit comprend :

  • les 2 zips ( une métallique et une classique )
  • les boucles  rectangulaires pour la bandoulière
  • la boucle coulissante pour une bandoulière réglable
  • le molleton rigide à coudre pour le fond de sac
  • la mousse résille pour le corps du sac
  • les pieds de sac
  • l’attache cartable