Il est encore temps de vous présenter mes meilleurs voeux, nous avons encore jusqu’au 31, alors même si je suis en retard par rapport à la tradition du 31 ou de 1er, passez une très belle année, pleine de joie et de santé et que 2020 vous amène le meilleur.

Pour moi , elle a débuté, ce ne sera pas une surprise pour vous, par et toujours des créas couture que je vais vous présenter mais surtout par une nouvelle aventure qui débute doucement, sans prétention car c’est un métier à part entière.

Mais avant de vous en parler, voici les réalisations de ce début d’année.

Un Cabôtin de Sacôtin
façon Samba en Toile Military et coupon jacquard Harley
Matières et bouclerie La Mercerie des créateurs
Un Simona de Shamballa-Bags
En Liège dentelle, Simili Maltèse et bouclerie de La Mercerie des Créateurs
Une parure zéro déchet Corbeille de 20 lingettes avec son filet de lavage
Coton et éponge bambou de La Mercerie des Créateurs
Paloma,
patron maison pour utiliser une barrette de sac issue d’une erreur de commande .
En suedine Alaska de LMDC et barrette de « Je peux pas j’ai couture »

Il est temps de vous parler de cette découverte d’une nouvelle technique.

Cette nouvelle activité, je n’en suis qu’ aux premiers balbutiements, il y aura beaucoup de chemin à faire mais je sais que j’aurai au moins essayé ce qui me tente depuis longtemps, pour le plaisir, sans grande ambition, juste pour la connaissance des étapes de ce travail d’artiste qu’est le travail du cuir à la main.

J’ai eu en cadeau pour Noël, un bon d’achat chez Déco Cuir car ma frangine connaissait cette envie qui me titillait. J’ai donc pu commencer à m’équiper car cette technique demande quand même un outillage spécifique que je n’avais pas.

Griffe pour prétrouer le cuir, aiguilles spéciales, abat carre pour arraser les tranches de cuir, lissoir pour les tranches, une alène losange, un formoir et en dernier lieu un valet de couture sellier pour être plus à l’aise.

Plutôt que de commencer la couture sellier en réalisant des points sur du cuir sans but précis , j’ai trouvé sur HahnsAtelier des petits projets gratuits qui permettent de travailler plusieurs aspects de la technique ( découpe, parage, collage ………… et couture. )

Mon premier projet d’apprentissage a donc été le porte passeport dont on peut suivre les différentes étapes de confection en vidéo. Le gabarit est téléchargeable sous la vidéo.

Il n’est pas parfait, les points sont irréguliers, par endroits pas assez serrés, le fil acheté est un peu gros pour le projet, mais c’est un début. J’ai pris beaucoup de plaisir à cette couture qui demande calme , concentration et un peu de force car la couture sellier est un exercice où seules les mains travaillent et il faut acquérir la dextérité de cette couture à deux aiguilles.

Il faut aussi que j’apprenne à choisir les peaux à travailler car le résultat dépendra beaucoup d’elles.

C’est une activité qui a un certain coût , mais qui vaut la peine d’être découverte et essayée car le résultat est gratifiant. Comme j’avais pris en même temps que ma commande de matériel, des lots de chutes de cuir assez grandes, j’ai quelques petits projets encore à réaliser pour me faire la main. La couture sellier ne se pratique que sur du cuir un peu épais

Je vous laisse avec cette vidéo très bien faite si jamais vous vouliez découvrir cette technique. Bonne journée à tous et toutes et bon début de l’an. A bientôt.