Cela fait plusieurs années que je n’arrivais plus à ouvrir un bouquin, je ne saurai expliquer pourquoi. J’étais une dévoreuse de livres surtout l’été , plus propice peut être et puis un jour plus rien, et si j’en ouvrais un, je n’arrivais pas au bout. Je n’accrochais à aucun d’entre eux.

Le dernier livre que j’ai réussi à terminer c’est « Les veines ouvertes de l’Amérique latine » d’Edouardo Galéano. Un livre que m’avait conseillé un ami péruvien pour tenter de comprendre ce continent.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, texte qui dit ’Eduardo Galeano Les Veines ouvertes de l'Amérique latine Terre Humaine Poche PE du pillage L'histoire implacable contine’

C’est l’histoire implacable du pillage d’un continent. Nous suivons, siècle après siècle, et dans le moindre détail, la honte du mécanisme qui a conduit à une dépossession ruinant les nations d’un des espaces les plus prometteurs de l’univers. On ne s’étonnera pas que les multinationales, monstres hybrides des temps modernes, opèrent avec cohésion en cet ensemble d’îles solitaires qu’est l’Amérique latine. Chaque pays plie sous le poids conjugué de ses divisions sociales, de l’échec politico-économique et une plus profonde misère.

Un livre dur que j’ai lu en deux fois trop écoeurée par l’âme humaine et son besoin de profit à tout prix, au prix de la vie.

Et puis il suffit d’un livre pour reprendre du plaisir à tourner les pages, d’une histoire pour avoir envie d’en ouvrir un autre et un autre ……. Je ne cherche pas à comprendre pourquoi il y a eu ce vide de plusieurs années , c’est ainsi , pas envie de réouvrir certaines pages de mon histoire. Regarder devant ……………

J’ai commencé avec La chambre des merveilles de Julien Sandrel

Julien Sandrel | hachette.fr

Une plongée tendre, détonante où par amour pour un fils tombé dans le coma, une mère va vivre les rêves de ce fils. On y passe des pleurs aux rires , du désespoir à l’espoir.

Puis du même auteur j’ai pris le relais avec « La vie qui m’attendait »

L’image contient peut-être : plante

Une belle histoire troublante et tendre, que l’on dévore d’une traite..Une intrigue réjouissante, riche en émotions, sur la force des liens familiaux

Puis dans un tout autre registre , je me suis plongée dans le « Bal des Folles » de Victoria Mas ( le fille de Jeanne Mas ). Un premier roman très bien documenté sur la psychiatrie du temps de Charcot.

Dans ce livre, terrible, puissant, écrit au scalpel et basé sur des faits réels, Victoria Mas choisit de suivre le destin de ces femmes victimes d’une société masculine qui leur interdit toute déviance ou idées féministes et les enferme. Un livre que j’ai particulièrement aimé, sûrement parce qu’il fait référence à une partie de ma carrière en psychiatrie .

Ayant été invitée dans un groupe de lecture sur un réseau social par une copinaute, j’ai été attirée par un auteur qui lui aussi me rapproche d’un certain passé. Celui de 25 ans de vie en banlieue parisienne et pas la plus tranquille le 9.3 comme on appelle souvent ce département dans le rap.

Olivier Norek , capitaine de police judiciaire depuis 17 ans dans le 93 signe son premier roman Code 93. Le premier d’une jolie série.

Code 93 nous plonge dans l’ambiance de ce département et de sa délinquance mais pas qu’une délinquance du côté de la population des cités.

De code 93, je suis actuellement sur « Territoires », le second de sa trilogie. Outre la délinquance des cités, il aborde aussi la délinquance politique, celle des Mairies, celles de l’intérêt personnel qui bafoue le code de l’honneur et l’éthique. Son roman est de la dynamite.

J’attends Surtensions pour terminer cette trilogie et ensuite j’attaquerai Entre deux mondes. Cet auteur a le don de nous accrocher dans ses histoires policières emplies d’un vécu incontestable.

https://i0.wp.com/images.centrepresseaveyron.fr/api/v1/images/view/5d028f9dd286c251fc0debc5/full/image.jpg?w=976&ssl=1

Ce plaisir de lire étant bien revenu , je risque fort de temps en temps de vous faire part de mes prochaines lectures, des fois que cela vous donne envie. 😉

Je vous souhaite un bon dimanche et une belle fin d’été.