Voilà c’est fait. Il y a longtemps que je préparais ce moment.

Prendre de l’assurance avec ce point en confectionnant de petites choses, choisir le modèle à réaliser, oser tout simplement, cela a été pour moi une superbe aventure et je suis prête à recommencer.

Le modèle s’est imposé comme une évidence puisque c’est un de mes patrons, je le connais, je sais donc comment le construire en faisant juste de petits ajustements pour la coupe et le montage, il s’agit donc du Châtaigne.

Une fois les cuirs choisis et en ma possession ( merci Sylvie de L’Atelier du sellier pour toute l’aide que tu m’as apportée) il fallait procéder à la découpe. Une peau de vachette impression autruche pour le corps et peau d’agneau impression pied de coq pour le rabat.

Le corps a été coupé en un seul morceau, ainsi il n’y avait que les coutures de côté à réaliser et les coutures des angles du fond.

Couture main, bien sûr. Aiguilles n°4 et fil polyester 432.

Une fois le bouton aimanté et le pontet posé, c’était au tour de la couture du rabat

J’ai ensuite avant de poser le rabat, réalisé un tressage sur les côtés, inspiré du sac cabas de Hahn’s Atelier. J’avais pris soin avant de retourner mon sac de réaliser les trous de passage du lacet à l’emporte pièce tout le long de la couture de côté.

All-focus

Puis de sa pose sur le corps du sac. J’ai réalisé pour cela une bordure à l’anglaise

Mon Châtaigne extérieur est pratiquement terminé, il me faut faire la doublure

Une doublure flottante fixée sur une parmenture qui elle sera cousue au bord supérieur du sac

J’ai ensuite procédé à la réalisation des attaches de la bandoulière et à la bandoulière elle même. Quelques heures de couture après cela donne ceci

La dernière étape a étée la finition de tranche de la bandoulière et de la parmenture mais pour cela j’ai encore des progrès à faire. A ma défense l’agneau est un peu mou et donc pas facile à travailler sur cette technique.

Voici donc mon challenge terminé. J’en suis fière même si tout n’est pas parfait. Après 6 journées de travail, un nombre incalculables de points, de l’huile de coude et de la tenacité, je peux vous présenter mon oeuvre, oui j’ai le droit de l’appeler ainsi car c’était un vrai défi pour moi.

Bon week end les amies, j’ai encore quelques articles à mettre à jour et je reviens vers vous.

Gifs Bisous - Page 3